Photo du profil de EURÊKA

EURÊKA


Rap


EURÊKA, C'est :

Biographie

Vous souvenez-vous du film "Sixième Sens" et de son final époustouflant ? Ou encore de la révélation surprenante assénée au spectateur dans les dernières minutes de "Fight Club" ? Ce concept du "twist" ou "retournement de situation final" en français, Eurêka l’applique au rap ! Les films à twist, Eurêka les connaît tous ou presque. Formé dans une école de cinéma à Lyon, il se rêve d’abord scénariste pour le grand écran et la bande dessinée, et décroche en 2006 le 3e Prix du Scénario du Festival de la BD d’Angoulême, dans la catégorie "Jeunes Espoirs", pour son récit "Fin de moi(s)", illustré par Emilie Vallorge. Rien d’étonnant donc à ce que, parmi les influences qu’il revendique, Eurêka cite davantage de cinéastes que de rappeurs. A commencer M. Night Shyamalan, le réalisateur de "Sixième sens", mais aussi d’"Incassable", du "Village" ou de "Signes", à qui il rend d’ailleurs hommage dans l’un des interludes de son album ("Tribute to M. Night Shyamalan"). Eurêka manie d’ailleurs sa plume comme une caméra : en débutant chacun de ses textes par une accroche percutante, puis en déroulant le fil de son intrigue grâce à un perfectionnisme palpable en matière de métrique et de rimes, il mène sans peine son public jusqu’à la surprise de la révélation finale, tout en ayant pris soin de distiller en cours de route quelques indices, particulièrement savoureux à la deuxième écoute. Mais derrière l’effet de surprise, il y a le message, celui qui touche au cœur. Si Eurêka choisit de n’aborder dans ses textes que des thèmes universels (la mort, l’amour, le sens de la vie, la foi), c’est pour donner à chacun la possibilité d’être touché, ému, voire retourné (c’est le cas de le dire !) par le contenu de ses morceaux. Résultat ? Les textes d’Eurêka touchent un large public, bien au-delà de la sphère traditionnelle des amateurs de hip-hop. « Je n’aime pas le rap, mais ça j’aime bien ! » est la phrase qui revient le plus souvent à la sortie de ses concerts. Sur Internet, son morceau "Le Mystère de la Chambre Rose" (ne comptez pas sur nous pour vous révéler de quoi il parle vraiment !) se répand aujourd’hui de façon virale et totalise des dizaines de vues grâce à un clip entièrement réalisé en animation 2D et à un retournement de situation final particulièrement émouvant. Frappée par la justesse de son titre "Derniers instants", traitant de l’absurdité du suicide, la Fédération SOS Amitié sollicite régulièrement Eurêka pour des interventions en milieu scolaire ; le clip, salué par de nombreux professionnels de la psychologie, est toujours l’objet d’un débat riche et passionnant. Côté musique, Eurêka offre à ses récits des écrins de choix en confiant la composition de ses instrumentaux à Sauze, beatmaker issu du réseau des rap Contenders. Il se produit sur scène tantôt accompagné d’une formation acoustique (guitare et cajón), tantôt épaulé par DJ Ne-One, révélé en première partie de Casey en 2016. Car c’est avant tout sur scène, à la manière d’un conteur, qu’Eurêka aime donner chair à ses histoires. Ses dix années de théâtre (classique et d’improvisation) et ses sept années de violoncelle trouvent leur aboutissement lors des premières parties (celle du beatboxer Kosh en 2016) et des tremplins (finaliste du Tremplin TCL 2016, demi-finale du concours Incroyablement Lyon 2016, déclinaison lyonnaise de l’émission d’M6) auxquels il participe régulièrement en France et en Belgique (voir ses dates de concerts). A travers la création de son label "J’ai Trouvé Productions", Eurêka mène aujourd’hui sa carrière artistique en DoIt-Yourself. Bénéficiant du coaching de Gildas Lefeuvre, ancien directeur de la rédaction de Musique Info Hebdo et créateur de la lettre professionnelle "GL Connection", il vient d’autoproduire son premier album «Le Meilleur pour la Fin» et recherche parallèlement un contrat d’édition ainsi qu’un contrat de licence pour l’ensemble de son projet. Cet album est déjà disponible en version physique sur son site officiel ainsi qu’en version numérique sur ITunes, Deezer, Spotify, AmazonMusic, 7-Digital, Shazam, GooglePlay et Fnac Jukebox. L’ambition d’Eurêka ? Se faire connaître à l’échelle nationale et conquérir l’ensemble des pays francophones grâce à ses rebondissements finaux percutants. Sauf retournement de situation inattendu, le public devrait en redemander.

Ecoutez, EURÊKA :

Sur Souncloud

Lecteur audio

Retrouvez ses vidéos :

Sur Youtube

Sur les réseaux sociaux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

Envois nous un message, on répondra dès que possible.

En cours d’envoi

©2017 Team LLAB.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account